Type de projet : Cause animale

Un lien contre l’exclusion

Comment s’occuper de son animal domestique lorsque l’on se retrouve sans ressource ou face à une impasse ? Comment s’assurer de sa prise en charge temporaire ? L’association LIANES se propose d’intervenir et d’épauler dans ces cas. Soucieuse de préserver le lien entre l’animal et son propriétaire lorsque ce dernier rencontre des difficultés de tout ordre, elle le déleste en en prenant soin le temps nécessaire.  ASALYA propose ainsi de leur fournir deux vélos dotés d’un panier remorqué afin de les équiper et de faciliter leur tournées et visites aux propriétaires.

ASALYA propose ainsi de leur fournir deux vélos dotés d’un panier remorqué afin de les équiper et de faciliter leur tournées et visites aux propriétaires.

 L’association :

Basée à Strasbourg, l’association LIANES vient en aide aux animaux et à leurs propriétaires lorsque ces derniers rencontrent une impasse d’ordre social ou sanitaire. Elle intervient ainsi quotidiennement dans différents milieux : visite aux résidents avec leurs propres animaux en maison de retraite et établissements pour handicapés, pensions pour animaux lorsque les propriétaires font face à des difficultés, services à domicile, réinsertion grâce à la médiation animale, etc.

Planning du projet :

Phase de démarrage : date d’activité prévue le S1

Données clés du projet :

Nom du projet : Un lien contre l’exclusion

Thématique : Cause animale

Objectif général : Aider les personnes en difficulté en prenant en charge leurs animaux domestiques

Projet initié en : 2019

Lieu : Strasbourg

Objectif de financement : 6 024,03 €

Description des besoins : Financement de deux vélos permettant le transport d’animaux

OBJECTIF DE FINANCEMENT : 6 024,03 € 

Télécharger la fiche du projet

Tortue vue de dos, s'apprêtant à plonger dans l'eau

Opération Nyamba

Présentation du projet :

Les deux îles de Mayotte, situées au large de l’océan Indien, logent de nombreux espèces et écosystèmes aussi rares que précieux. Mais la misère ainsi que la démographie massive (625 hab. au m2) donnent lieu à un chômage important et une insécurité constante. À cela s’ajoute une catastrophe écologique : le braconnage des tortues de mer. La viande de tortue se vend sur le marché noir, avec un prix au kilo pouvant atteindre 35 €. Les malfaiteurs profitent de la nuit, moment idéal pour la ponte des oeufs, pour attaquer et éventrer les animaux. D’après le REMMAT, plus de 230 tortues ont été tuées en 2016. Face au manque de moyens matériels et financiers, les gardiens sont de moins en moins nombreux et des plages interdites.

Pour y remédier, l’association Sea Shepherd a mis en place l’opération Nyamba, visant à effectuer des patrouilles sur les plages la nuit tombée pour intimider et dissuader les braconniers, durant 3 mois. ASALYA les épaule dans cette mission en les équipant de matériel (caméras thermiques). Des visites au sein des écoles seront également réalisées, pour sensibiliser les populations.

L’association :

Sea Shepherd est l’organisation non gouvernementale la plus combative en matière de défense des océans. Fondée en 1977, elle intervient de manière active et pacifique lors d’atteintes aux espèces ou écosystème marins, et réalise également des campagnes de sensibilisation.

Planning du projet :

Phase de démarrage : début d’activité prévu le S1 2019

Budget :

Caméra thermique Helion XP28 3 640 €

Caméra thermique Helion XP50 4 359 €

OBJECTIF DE FINANCEMENT : 7 999 €

Aperçu des plages de Mayotte
Les gardes-côtiers réunis
Deux tortues prennent le large
Une tortue vue de profil
Un bébé tortue se dirige vers le large

Télécharger la fiche du projet